¬ę Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. ¬Ľ Jn 6, 68






























 
  

Diffusion de l'√Čvangile selon le calendrier catholique Romain, sous sa forme extraordinaire (calendrier Tridentin de 1962), incluant le propre de France

Vendredi des Quatre-Temps de Carême

Saint(s) du jour : St Pierre Damien, docteur de l'√Čglise (‚Ć 1072),  St Polycarpe, √©v√™que et martyr (‚Ć 167)
image Les autres Saints du jour...

Les lectures du jour

Commentaire du jour : Saint Maxime de Turin
¬ę Veux-tu gu√©rir ? ¬Ľ : le car√™me conduit les cat√©chum√®nes √† la piscine du bapt√™me

√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean 5,1-15.
En ce temps-là, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem.
Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques.
Sous ces portiques étaient couchés un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux et de paralytiques. Ils attendaient le bouillonnement de l'eau.
Car un ange du Seigneur descendait √† certains temps dans la piscine, et agitait l'eau. Et celui qui y descendait le premier apr√®s l'agitation de l'eau, √©tait gu√©ri de son infirmit√© quelle qu'elle f√Ľt.
Là se trouvait un homme malade depuis trente huit ans.
J√©sus l'ayant vu gisant et sachant qu'il √©tait malade depuis longtemps, lui dit :
"Veux-tu √™tre gu√©ri ?" Le malade lui r√©pondit : "Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine d√®s que l'eau est agit√©e, et pendant que j'y vais, un autre descend avant moi."
Jésus lui dit " Lève-toi, prends ton grabat et marche."
Et √† l'instant cet homme fut gu√©ri ; il prit son grabat et se mit √† marcher. C'√©tait un jour de sabbat.
Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri : "C'est le sabbat, il ne t'est pas permis d'emporter ton grabat."
Il leur r√©pondit : " Celui qui m'a gu√©ri m'a dit : Prends ton grabat et marche."
Ils lui demand√®rent : "Qui est l'homme qui t'a dit : Prends ton grabat et marche ?"
Mais celui qui avait √©t√© gu√©ri ne savait pas qui c'√©tait ; car J√©sus s'√©tait esquiv√©, gr√Ęce √† la foule qui √©tait en cet endroit.
Plus tard, J√©sus le trouva dans le temple et lui dit : "Te voil√† gu√©ri ; ne p√®che plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire."
Cet homme s'en alla, et annonça aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri.



Extrait de la Bible catholique traduite par le chanoine Crampon


 
©Evangelizo.org 2001-2018